News

Olive harvest 1755121 web

Résumé du cours approfondi en ligne sur “Oléiculture et Changement Climatique” organisé par CIHEAM Zaragoza et le Conseil Oléicole International (COI)

14 October 2021

Le CIHEAM Zaragoza, conjointement avec le Conseil Oléicole International (COI), a organisé un cours approfondi en ligne sur “Oléiculture et Changement Climatique” du 27 septembre au 1er octobre.

La thématique du cours a éveillé un grand intérêt, la preuve en est le nombre élevé de candidatures (124), de 26 pays d’Europe, d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie. Finalement 76 professionnels de 25 pays (Algérie, Argentine, Brésil, Chili, Croatie, Chypre, Égypte, Espagne, États-Unis, France, Géorgie, Grèce, Iran, Israël, Italie, Jordanie, Liban, Maroc, Pakistan, Palestine, Portugal, Slovénie, Tunisie, Turquie et Uruguay) ont été sélectionnés pour participer au cours, en provenance d’institutions publiques, d’universités, de centres de recherche et d’entreprises privées.

Durant les 5 sessions transmises en direct à travers la plate-forme Zoom, 22 experts appartenant à des universités, centres de recherche, sociétés de consulting et organismes internationaux de différents pays, ont donné des conférences concernant divers domaines liés à la culture de l’olivier et à l’impact du changement climatique. Les sessions ont porté sur la situation actuelle de la culture de l’olivier, sur une vision des preuves scientifiques du changement climatique ainsi que la projection future pour la région de la Méditerranée, et sur les aspects du changement climatique liés à la culture de l’olivier (phénologie, physiologie, irrigation, ravageurs et maladies, et adaptation à différents milieux). Les participants se sont familiarisés avec le modèle basé sur processus OliveCan, et avec l’utilisation de modèles pour prédire la floraison et la production dans le contexte du changement climatique.

Le cours a commencé sur une présentation des institutions organisatrices du cours, le COI et le CIHEAM Zaragoza. La présentation du programme et des professeurs avait été faite lors du jour zéro par le coordinateur scientifique, Helder Fraga de l’UTAD de Portugal. Le premier jour du cours, la représentante du COI, Catarina Bairrao, a exposé la situation actuelle et les perspectives de l’oléiculture dans un scénario de changement climatique. Le Dr Joao Santos a montré les nouvelles preuves scientifiques du changement climatique et les projections pour la zone méditerranéenne.

Plusieurs conférences ont présenté les aspects biophysiques de l’olivier influencés par le changement climatique. La phénologie a été traitée conjointement par 3 professeurs (Dr Fabio Orlandi de l’Université degli Studi di Perugia, Italie, Dr Ali Ben Dhiab de l’Institut de l’Olivier, Tunisie, et Dr José Antonio Oteros de l’Université de Cordoue, Espagne). La partie sur l’évapotranspiration, l’efficience de l’utilisation de l’eau, le bilan hydrique et le rendement a été présentée par le Dr Luca Testi de l’IAS-CSIC de Cordoue. L’utilisation de capteurs pour la caractérisation des oliviers est un thème très important en lien avec l’emploi de modèles comme outils pour comprendre les processus et les interactions, cette problématique ayant été exposée par le Dr Ignacio Lorite de l’IFAPA de Cordoue. La qualité des produits de l’olivier a été présentée par Giora Ben Ari du Volcani Center en Israël. La partie concernant les ravageurs et maladies a été expliquée par la Dre Paula Baptista du CIMO au Portugal.

Pour ce qui est de l’atténuation du changement climatique, Antonio Montilla de la société CO2 Consulting de Cordoue était chargé de présenter l’évaluation environnementale qui analyse l’empreinte de carbone. Le piégeage du carbone et les bonnes pratiques pour l’atténuation du changement climatique ont été développés par le Dr Georgios Koubouris de ELGO DIMITRA de Grèce.

Quant à l’adaptation de l’oléiculture au changement climatique, le Dr Javier Hidalgo de  l’IFAPA de Cordoue a expliqué la gestion de l’irrigation ainsi que la sévérité de la taille chez l’olivier. Appartenant au même centre, la Dre Milagros Saavedra a transmis l’importance de la gestion des cultures de couverture pour les oliveraies. Concernant l’adaptation des variétés, deux thématiques importantes ont été développées : la sélection et l’amélioration de variétés adaptées, thème présenté par le Dr Carlos Trapero de l’Université de Cordoue, et l'adaptation des variétés sélectionnées dans de nouvelles zones d’oliveraies, thème développé par la Dre Mariela Torres de l’INTA d’Argentine.

Des études de cas ont aussi été présentées. Le Dr Jesús Rojo de l’Université Complutense de Madrid a expliqué aux participants l’utilisation des modèles pour prédire la floraison et la production dans le cadre du réchauffement global. Il a développé l’exercice sous R studio. Le modèle OliveCan a été présenté par le Dr Álvaro López-Bernal de l’Université de Cordoue. Le Dr Ignacio Lorite a examiné l’intégration de l’expérimentation et de la modélisation pour l’évaluation des impacts du changement climatique dans le Sud de l’Espagne. Et pour terminer ont été présentées deux autres études de cas, l’une sur la simulation du rendement de l’olivier dans les zones du Sud de l’Europe sous différents scénarios de changement climatique par le Dr Helder Fraga, et la deuxième sur les défis pour l’adaptation de l’oléiculture sous de nouveaux climats par le Dr Takeyasu Kubota du Shozu Olive Research Institute du Japon.  

Le cours s’est achevé sur une table ronde consacrée aux mesures d’adaptation et d’atténuation à l’échelle locale, régionale et nationale et à la coordination internationale. Avant le début du cours les participants avaient été invités à préparer un bref document sur les initiatives d’atténuation et d’adaptation au changement climatique concernant les oliveraies de leurs régions spécifiques. Ces documents envoyés par les participants ont été partagés entre eux et les professeurs, et de plus ils ont eu l’occasion de les présenter pendant la table ronde. Des questions générales sur le cours ont également été posées, ce qui a favorisé le débat entre toutes les personnes présentes.