Gestion durable des pêches

Prochaine édition : 1e partie : 10 octobre 2017 - 15 juin 2018 / 2e partie : septembre 2018 - juin 2019

 

Les ressources halieutiques sont une excellente source d'aliments, mais constituent de plus un moteur de création d'emploi dans les zones côtières. Selon la FAO, les livraisons de poisson destinées à l'alimentation, en provenance aussi bien de la pêche de capture (marine et continentale) que de l'aquaculture, représentent actuellement environ 17% de l'approvisionnement total en protéines animales. Parallèlement, le commerce mondial du poisson et des produits de la pêche a connu un essor considérable au cours des dernières décennies, environ 36% de cette production étant exportée. Ces statistiques, néanmoins, ne doivent pas cacher la situation inquiétante des ressources halieutiques, rendant nécessaire d'en améliorer la gestion pour garantir une exploitation assurant stabilité et durabilité à long terme.

Pour obtenir et interpréter les données sur lesquelles repose la gestion, il est indispensable de disposer d'experts possédant une formation multidisciplinaire, couvrant des domaines aussi divers que la biologie, l'économie, la sociologie ou le droit, ce qui leur permet d'examiner et d'évaluer les ressources halieutiques et de proposer des mesures de gestion faisant appel à différentes techniques telles que la simulation mathématique, la statistique, les enquêtes, les évaluations ou la négociation. Il est donc du plus grand intérêt d'assurer la formation de ces experts pouvant conseiller les acteurs engagés dans le monde varié de la pêche : différentes administrations (à l'échelle locale, régionale, nationale ou supranationale), pêcheurs (artisanaux, semi-industriels, industriels), différents groupes sociaux (armateurs, syndicats, consommateurs, transformateurs, aquaculteurs, etc.).

Par ailleurs, étant donné que l'espace marin est un domaine international, il est nécessaire d'établir une méthode et un langage communs entre les experts de divers pays qui se partagent les différents fonds de pêche. La formation de spécialistes pouvant contribuer, depuis leurs différents pays, à favoriser la recherche de mesures coopératives bénéficiant à tous les acteurs en jeu est le grand défi abordé par ce Master.

Le Master est dispensé depuis 2004, son contenu étant mis à jour et révisé lors de chaque nouvelle édition. Le Master a lieu tous les deux ans.

Le Master se déroule à Alicante, organisé conjointement par l’Université d’Alicante (UA), le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, de l'Alimentation et de l'Environnement (MAPAMA), à travers le Secrétariat Général des Pêches (SGP), et le Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM), à travers l'Institut Agronomique Méditerranéen de Zaragoza (IAMZ). Sous réserve de confirmation finale, la Commission Générale des Pêches pour la Méditerranée (CGPM) de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) fera aussi partie de l’organisation. Le Master bénéficie en outre de la collaboration du Département des Pêches et de l’Aquaculture de la FAO.

Il est structuré en deux parties (120 ECTS) qui se déroulent sur deux années académiques, et constitue un Master officiel du système universitaire espagnol dans le contexte de l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur.

La réalisation du cours permet aux participants de :

  • Faire une analyse du système des pêches, ses mécanismes d'exploitation, commercialisation, évaluation et gestion, en insistant sur la perspective et l'interprétation économique du problème des pêches en Méditerranée, un espace où s'impose une gestion basée sur le contrôle de l’effort de pêche, en raison de la diversité d’espèces et de flottes et de la fragmentation de la propriété des bateaux
  • Avoir une vision multidisciplinaire de la gestion des pêches sous l'angle de diverses sciences telles que la biologie, l'économie, le droit et la sociologie
  • Acquérir de l'expérience quant à l'utilisation de nouvelles techniques et méthodes permettant de développer une gestion des pêcheries plus efficace et adaptée aux contraintes sociales et environnementales
  • S'initier à la recherche, en appliquant de façon critique les connaissances, le savoir-faire et les compétences acquises, au traitement de problèmes réels se rapportant à l’économie et à la gestion des pêches
  • Un échange enrichissant d’expériences et de points de vue grâce à un programme développé dans un cadre fortement international et interprofessionnel

Durée :

  • Première partie (première année académique) : octobre-juin, 60 ECTS
  • Deuxième partie (deuxième année académique) : 10 mois, 60 ECTS

 

Pour plus de renseignements sur le plan d'études et l'organisation académique du Master, veuillez consulter le site web du Master sur la page web de la Faculté des Sciences de l'Université d'Alicante